Historique

Historique

À sa création en 1866, la Chambre de commerce était bien différente de ce qu’elle est aujourd’hui. Elle était constituée d’un petit groupe d’élus et se consacrait exclusivement à faire entendre l’intérêt général des entreprises auprès des pouvoirs publics.

Déjà au moyen âge, en France comme ailleurs en Europe, les commerçants s’étaient regroupés, de façon informelle, pour défendre leurs intérêts communs et gérer les éventuels conflits. Mais c’est en 1600 qu’est apparue, à Marseille, la première institution dédiée au commerce et à l’industrie.

Il faudra attendre 1866 pour que soit créée à Épinal la première Chambre de commerce et d’industrie du département vosgien. Cette chambre coexiste avec la chambre Consultative des Arts et Manufactures de Saint-Dié. Cette dernière, qui existe depuis 1828, n’est pas considérée comme une Chambre de commerce et d’industrie mais en revendique le statut, elle l’obtiendra en 1910.

L’année 2002 marque un tournant dans les relations entre les deux CCI vosgiennes. En effet, c’est cette année là que fût prise la décision d’unir les deux chambres pour n’en former qu’une : La Chambre de commerce et d’industrie des Vosges. C’est le 30 juillet 2003 que parut le décret portant sur sa création. Le 5 janvier 2004 Jacques REILLER, Préfet des Vosges, installe solennellement la nouvelle CCI des Vosges.

Un accompagnement au quotidien

Les CCI d’Épinal et de Saint-Dié, puis l’unique CCI des Vosges, ont toujours eu pour objectif principal d’accompagner les entreprises dans leur vie quotidienne. Pour cela, elles ont agi chaque jour depuis leur début, dans l’unique but de soutenir l’ensemble des entreprises vosgiennes. De ce travail quotidien certains projets ont été particulièrement majeurs pour l’économie vosgienne :

  • 1871, La bourse de commerce : elle servait à fixer les prix, chaque semaine, des matériaux utilisés dans l’industrie textile vosgienne.
     
  • 1970, faire entrer les entreprises dans l’ère informatique : la CCI d’Épinal crée la société « Vosges Ordinateur » et un service d’assistance technique pour inciter les entreprises vosgiennes à faire pénétrer l’informatique dans leur système de fonctionnement.
     
  • 1975, assistance technique et export : les deux CCI mettent en place des services d’assistance et deviennent des interlocuteurs en matière de financement, d’investissement, d’économie d’énergie, d’export, de création ou de transmission.
     
  • 1982, centre de formalités des entreprises (CFE) : c’est depuis cette date que l’accomplissement des formalités à été simplifié pour les chefs d’entreprises, grâce à la création du CFE, ils n’ont plus qu’un seul interlocuteur.
     
  • 2002, la pépinière d’entreprises : en partenariat avec la communauté de communes d’Épinal-Golbey création de « Épinal-Golbey développement  »
     
  • 2009, le centre d’affaires d’Épinal

En plus de cet accompagnement, les deux CCI, puis la CCI des Vosges, ont depuis toujours compris qu’il ne suffisait pas de soutenir les entreprises mais qu’il fallait également former les Hommes. C’est ainsi qu’elle a proposé au fil des ans de nombreuses formations répondant au besoin de l’économie.

  • L’école industrielle : ouverte en juillet 1871 on y enseigne la chimie industrielle, le dessin et le commerce
     
  • La formation textile : de 1903 à 2005 la CCI des Vosges propose des formations dans le domaine du textile
     
  • La formation commerciale : Depuis 1949 la CCI des Vosges propose des formations dans le domaine du commerce, mais également dans la gestion et le management
     
  • Centre consulaire de formation : il regroupe quatre établissements qui proposent plus de 70 formations répondant aux besoins des entreprises. Ces quatre établissements sont : CCI Formation, Négoventis, le Centre de formation d’apprentis (CFA) et l’Institut de promotion de la montagne (IPM).
     

Un soutien en période difficile

Du conflit de 14-18 à la crise financière de 2008, la CCI des Vosges a apporté un soutien sans faille aux entreprises vosgiennes en leur apportant les conseils et les outils nécessaires pour faire face aux difficultés.

  • Les deux guerres mondiales Durant ces deux conflits majeurs, les CCI se sont mobilisées pour soutenir les entreprises. Lors de la première guerre mondiale elles ont ravitaillé les usines et mobilisé l’or disponible pour émettre des coupures remédiant à la pénurie de monnaie. Les chambres ont également pris en main l’approvisionnement en charbon et carburant pendant et après la seconde guerre mondiale.
     
  • Le courrier en période de grève Lors des grèves à la Poste en 1908, 1968 et 1974 et à la SNCF en1968, les CCI ont trié et acheminé elles-mêmes le courrier pour permettre aux entreprises de continuer à fonctionner - notamment pour qu’elles puissent expédier leurs factures et recevoir leurs réglements.
     
  • Catastrophes naturelles Lors des tempêtes de 1984 et de 1999, les CCI se sont mobilisées pour répondre aux attentes des entreprises et suivre l’évolution des reconstructions. Elles se sont également mobilisées lors des inondations d’octobre 2006 en créant une cellule d’assistance aux entreprises.
     
  • La crise financière de 2008 Pour faire face à la conjoncture, la Chambre de commerce et d’industrie des Vosges renforce son soutien aux PME. Elle met en place la cellule SOS entreprises. Ce dispositif a pour objectif d’aider les entreprises, en toute confidentialité, à trouver les meilleurs moyens de surmonter les difficultés financières ou économiques auxquelles elles doivent faire face.
     

Consultez le catalogue de l’exposition des 140 ans au service de l’économie vosgienne

PDF - 3.1 Mo
Catalogue

> Recommandez cette page :

Viadeo
Vos prochains rendez-vous Voir tous les événements
Dans l'actualité Lire toutes les actualités